Une idée par jour: l’Amuf porte la voix des urgentistes de terrain !     Urgentistes et fiers de l'être

Non à la pression administrative et les contrôles permanents par l’informatisation, les audits et accréditation qui masquent le manque de moyens ! Cela n’est pas parce que l’on trace un acte qu’il est fait mais le temps passé à le tracer informatiquement n’est pas passé au chevet des patients.

Retrouvez toutes nos idées …

 

Appel Unitaire journée nationale de mobilisation le 11 janvier 2022
  • L’Union pour “Le printemps du service public hospitalier”
    L’Union pour “Le printemps du service public hospitalier” Hôpital : déçues par le discours de Macron, de nombreuses organisations s’unissent pour préparer le « printemps du service public de santé »   Il y a aujourd’hui une « véritable incompréhension » entre les pouvoirs publics et le monde hospitalier, a observé ce lundi le Dr Patrick Pelloux, président de l’Association
  • Patrick Pelloux “Notre système de santé est à bout”
  • Sarreguemines : A bout, les médecins urgentistes démarrent une grève illimitée
    Retrouvez l’article et le podcast dans son intégralité sur le site de Radio Mélodie https://www.radiomelodie.com/a/17576-a-bout-les-medecins-urgentistes-demarrent-une-greve-illimitee
  • Importation de Médecins
    Alors que notre système de santé est en train de s’effondrer, une des réponses du gouvernement est d’importer des médecins dans le cadre d’un dispositif d’immigration choisie. De prime abord, cette solution apparaît comme de bon sens mais, en fait, il s’agit une nouvelle fois d’instrumentaliser les débats pour ne pas aborder les vrais problèmes. Cette solution a déjà été
  • Médecins et businessmen
    Alors que nous manquons de médecins auprès des patients, depuis quelques années, nous constatons qu’un certain nombre de membres de cette profession se sont lancés dans les affaires en profitant d’un « marché » financé à guichets ouverts par la Sécurité sociale. (…)
  • Supprimer Parcoursup
    Le système de Parcoursup est de plus en plus critiqué et s’avère une catastrophe pour les formations sanitaires et sociales. La procédure des vœux multiples associés à des sous-vœux aboutit à une affectation dans des formations qui n’étaient pas dans les choix prioritaires des lycéens. (…)
Partager ce contenu