Communiqué de presse – L’AMUF demande la suspension des fermetures de lit et le maintien des services d’urgences et des hôpitaux de proximité

Partager ce contenu

Illustration communiqué de presse

 

Communiqué de presse du 19 janvier 2018

L’AMUF demande la suspension des fermetures de lit et le maintien des services d’urgences et des hôpitaux de proximité

 

Alors que de nombreux services d’urgences étaient menacés de fermeture nocturne, l’AMUF prend acte de la décision du ministère de la santé validant le fait qu’un service d’urgence reste ouvert H24, 365 jours par an.

En revanche nous n’acceptons pas que les services d’urgence ne soient financés qu’en fonction de leur volume d’activité. L’unique indicateur du nombre de passage n’est pas pertinent pour évaluer l’activité et l’utilité de ces services. L’AMUF considère que le point le plus important est de maintenir et de consolider un maillage territorial du service publique hospitalier permettant de garantir la sécurité et l’accès aux soins de la population​.

La pénibilité vécue au quotidien par les personnels soignants et les médecins urgentistes est aggravée par la pénurie de lits pour hospitaliser les patients ce qui compromet la qualité et la sécurité des soins.

Nous exigeons que des mesures soient prises afin que plus aucun patient ne soit hospitalisé sur un brancard, dans un couloir, des heures durant.

Cela passe par un moratoire de toute fermeture de lit et le maintien des services d’urgences et des hôpitaux de proximité.

Alors que nous subissons une situation de tension permanente du fait des objectifs productivistes dans un contexte d’austérité budgétaire, il est urgent que le gouvernement prenne en compte nos revendications.


Partager ce contenu