Vous êtes ici : Accueil
Communiqué de presse de l'AMUF en date du 14 février 2017
14 février 2017

Il y a urgence à appliquer l'accord de décembre 2014 sur le temps de travail des urgentistes

L'AMUF salue l'instruction sur l'organisation et le décompte du temps de travail des urgentistes en date du 3 février. Celle-ci confirme l'accord de décembre 2014 qui avait été signé par l'AMUF à la suite d'un conflit social. Cette instruction  doit permettre de généraliser l'application de cet accord dans l'ensemble des hôpitaux.

 Par ailleurs "l'état des lieux de la mise en œuvre du dispositif" pour "établir une feuille de route qui devra s'inscrire dans les projets médicaux partagés de la filière urgence au sein des Groupements hospitaliers de territoire qui doivent être finalisés d'ici au 1er juillet 2017" ne doit pas être un frein mais un levier pour appliquer cette réforme.

Partout où elle est mise en œuvre les personnels vivent mieux leur travail et sont plus justement payés pour les heures effectuées. C'est un progrès social pour tous. 

Face à la situation de crise existant dans de nombreux services d'urgence, les directions hospitalières doivent appliquer cet accord sans attendre afin de reconnaître le travail des urgentistes. Alors que notre activité est toujours sous tension à la suite de l'épidémie de grippe qui est maintenant dans sa phase descendante, le non-respect des engagements pris fin 2014 ne peut provoquer que colère et indignation dans les services où cette nouvelle organisation n'est pas effective.

L'AMUF exige l'application immédiate, dans son intégralité et sans décôte de l'accord de décembre 2014 dans l'ensemble des services d'urgence, c'est à dire la rémunération en heures supplémentaires à partir de la 40ème heure de travail posté. L'AMUF s'oppose fermement à l'interprétation de certains directeurs quiproposent de ne rémunérer les heures supplémentaires de travail posté à partir de 44 heures. Le protocole ainsi décliné sur 44 heures était destiné à l'APHP afin de combler son retard. En effet les médecins y étaientrémunérés selon le nombre de demi-journées et non en heures. En aucun cas il n'avait vocation à se décliner nationalement. Par ailleurs, l'AMUF marque son soutien à tous les conflits où les urgentistes demandent l'application du protocole et dénonce la position de l'ARS Bretagne qui tente de faire faire marche arrière aux établissements ayant validé le protocole du temps de travail dans son intégralité.

Enfin l'AMUF demande que ces nouvelles modalités d'organisation soient appliquées à toutes les spécialités et à tous les médecins dans les hôpitaux dans un souci de transparence et d'égalité. La réforme de l'organisation du temps de travail doit s'appuyer sur la reconnaissance de l'engagement des personnels et de la pénibilité de leurs tâches. 

Urgences de Tarbes
12 décembre 2016
L'équipe des urgences de Tarbes, le 11 décembre 2016, qui applique le protocole sur les 39 heures.

Communiqué de presse AMUF, CGT Santé et SUDF du 8 décembre 2016
08 décembre 2016

 

 Les urgences hospitalières

au bord de la crise de nerfs !

 

 

L’alliance AMUF-CGT et SUDF interpellent solennellement la Ministre de la santé afin que le protocole d’accord sur le temps de travail signé en décembre 2014 soit mis en application sans délai dans tous les services d’urgences. Comment croire en la parole politique quand deux ans après cet engagement, il n’est toujours pas d’actualité pour de nombreux collègues. 

 

Cet accord, source d’amélioration des conditions de travail, est absolument indispensable pour freiner la fuite des praticiens et attirer les plus jeunes. En effet, en deux ans les conditions de travail se sont dégradées car le flux de patients ne cesse d’augmenter alors que les moyens eux restent contraints. Même si on assiste à des avancées significatives dans certaines régions notamment en île de France on constate une grande hétérogénéité du déploiement de l'instruction sur l'ensemble des régions du fait essentiellement de blocages internes au seins des établissements de santé où dans les réflexions de GHT . Nous devons avoir un système égalitaire. 

 

Alors que nous sommes en pleine épidémie de bronchiolite et que la période des fêtes, traditionnellement très tendue, approche, nous exigeons que l’ensemble des directions hospitalières mettent en application les nouvelles modalités de décompte du temps de travail au 1er janvier 2017 et par conséquent le déploiement national de l'instruction du temps de travail des urgentistes sans délais conformément aux engagements pris en décembre 2014, ainsi que la mise en place effective des comités techniques régionaux dans l'ensemble des régions comme instance de concertation indispensable au sein des ARS.

 

 

En l’absence de réponse à cette demande, plus que légitime, nous nous réservons d’envisager toutes les modalités d’action possible pour obtenir satisfaction. 

 

 

 

 

Journée d'action le 8/11/2016
18 octobre 2016

L'AMUF apporte son soutien et s'associe pleinement à la journée d'action du 8 novembre à l'initiative  de la CGT, FO et  Solidaires.Un préavis de grève pour le mardi 8 novembre 2016 a été déposé ; il couvrira les personnels médicaux et non médicaux, agents des établissements de la fonction publique hospitalière (secteur sanitaire, social et médico social). 

Pour lire le préavis de grève adressé à Madame Touraine, cliquez sur ce lien

Temps de Travail : Les urgentistes doivent saisir leur direction et leur psdt de CME pour une applic
26 septembre 2016


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
  • AGENDA
    Les RDV de l'AMUF
  • RESSOURCES
    Toute la doc.
BOUTIQUE
LES NOUVEAUX PRODUITS
Dans ce dernier tome des chroniques que Patrick Pelloux écrit depuis douze ans dans Charlie Hebdo, vous entrez tour à tour dans le quotidien des malades, des soignants, des hôpitaux, des urgences ou du système social, fait d'une poésie moderne et de dram
Dis-moi comment tu meurs, je te dirai qui tu es... et à quoi ressemblait ton temps. Médicale, littéraire, politique, sociale, artistique... une promenade passionnante dans l'histoire de France (et pas seulement). Délaissant momentanément les urgences d
Si vous mourez de peur, d'ennui, de faim. Si vous mourez d'envie de désir, d'amour. Si vous mourez de soif, d'inquiétude, de fatigue, de chagrin. Si vous mourez de rire, de vieillesse, de maladie. Si vous mourez dans votre lit, de mort naturelle, à pe
Pour vous aider, pendant vos stages, à mobiliser les connaissances acquises à l'IFSI et à savoir les appliquer aux cas des patients, les Editions Maloines ont créé la collection Mémentos de stage de l'infirmière. Des fiches condensées et faciles à consu
REFORME DE L’ HOPITAL: LA GRANDE VADROUILLE OU APOCALYPSE NOW?
Critique AMUF: Cinquieme édition du livre de Jean Marc Laborie « réanimation et urgences pré-hospitaliere aux éditions Frison-Roche. Sans grande surprise l’ouvrage est un lexique de l’exercice pré-hospitalier. La mise en page est lisible mais l’ouvrage n
    
NOS PARTENAIRES
bannière Stormette
VideoWall
Facebook
Rencontres AMUF
AmuhfL