Une idée par jour: l’Amuf porte la voix des urgentistes de terrain !     Urgentistes et fiers de l'être

Non à la pression administrative et les contrôles permanents par l’informatisation, les audits et accréditation qui masquent le manque de moyens ! Cela n’est pas parce que l’on trace un acte qu’il est fait mais le temps passé à le tracer informatiquement n’est pas passé au chevet des patients.

Retrouvez toutes nos idées …

 

Appel Unitaire journée nationale de mobilisation le 11 janvier 2022
  • En finir avec les cabinets de consultants
    La particularité d’E. Macron est de vouloir se passer de l’administration d’Etat et de faire appel à ses amis des cabinets de consultants. (…)
  • HÔPITAUX : LA SITUATION EST «CATASTROPHIQUE»
    Inquiet de voir les services d’urgences fermer leurs portes, le président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers, Patrick Pelloux, donne l’alarme. Il juge la situation de l’hôpital public «catastrophique». (…)
  • Véran : un bilan catastrophique
    Lors du départ d’un responsable politique, il est toujours utile d’effectuer le bilan de son action à son poste de responsabilité. Olivier Véran, médecin, ancien député socialiste, nouvel élu sous l’étiquette LREM et homme ambitieux, a été nommé ministre de la Santé lors du départ mouvementé d’Agnès Buzyn. (…)
  • Nouveau certificat d’arrêt de travail : un scandale de plus
    Dans la précipitation et sans concertation avec les prescripteurs (médecins, sage-femmes, dentistes), le gouvernement met en place une nouvelle procédure visant à fusionner les certificats d’arrêt de travail et d’accident de travail. (…)
  • Les hôpitaux publics sont en grandes difficultés, et leurs urgences se meurent.
    Devant l’écroulement du système des urgences l’AMUF demande en urgence la revalorisation de la PDS (Permanence des Soins) et la reconnaissance fiscale du temps additionnel. (…)
  • Comment tuer l’hôpital public
    Ces dernières années le gouvernement a largement favorisé le regroupement de cliniques privées à but lucratif par le biais d’autorisations d’activités octroyées par les Agences Régionales de Santé (ARS) et de généreuses subventions. (…)
Partager ce contenu