• La minute de Silence

    Demandez le kit « de la Minute de Silence » … De nombreux hôpitaux de toute la France ont observé vendredi 7 janvier à 14 heures une minute de silence « pour la mort annoncée de l’hôpital public ».  L’Amuf s’associe et soutient l’action « une minute de silence pour la mort programmée de l’hôpital public » les vendredis à 14h.


Une idée par jour: l’Amuf porte la voix des urgentistes de terrain !     Urgentistes et fiers de l'être

Inscrire à l’ordre automatiquement les praticiens à diplôme hors union européenne après un an de contrat dans un hôpital public. La confraternité et les respects sont des valeurs internationales, elles ne doivent pas être au bon- vouloir des conseils de l’ordre.

Retrouvez toutes nos idées …

 

Appel Unitaire journée nationale de mobilisation le 11 janvier 2022
  • La santé en question
    Depuis trop longtemps, la santé est restée très largement une affaire de spécialistes avec des organisations de professionnels de santé, notamment des médecins, trop souvent plus préoccupés par leurs actions de lobbying pour défendre des intérêts catégoriels (…)
  • La minute de Silence
    Demandez le kit « de la Minute de Silence » … De nombreux hôpitaux de toute la France ont observé vendredi 7 janvier à 14 heures une minute de silence « pour la mort annoncée de l’hôpital public ».  L’Amuf s’associe et soutient l’action « une minute de silence pour la mort programmée de l’hôpital public » les vendredis à 14h.
  • une minute de silence
    « Nous sommes est au-delà de la catastrophe », se désespère l’infirmière qui évoque « des soins qui ne sont plus faits faute de personnel ; et le Covid n’y est pour rien! (…) Si l’hôpital public est en difficulté, c’est la société qui est en difficulté ».
  • une minute de silence
    À travers la France, des centaines de soignants ont quitté leur poste quelques minutes, en début d’après-midi vendredi 14 janvier 2022.
  • minute de silence
    Plus d’une centaine de personnels du Groupe Hospitalier Sélestat-Obernai ont observé une minute de silence en mémoire de l’hôpital public, vendredi à 14 h devant l’établissement, à Sélestat.  
  • En France, « l’hôpital ne tient plus »
    Neuf syndicats et collectifs appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce mardi. Pour sauver l’hôpital de « l’effondrement », ils attendent des moyens du gouvernement… et des idées des candidats à la présidentielle.
Partager ce contenu