Hospimedia – 24.06.2002 – M. Mattéi : “nous assumerons toutes les urgences” durant l’été

Illustration revue de presseLe ministre de la Santé, Jean-François Mattei, a assuré vendredi à Marseille que “toutes les urgences” seraient assurées durant l’été grâce à la mise en place “pour la première fois cette année d’un dispositif déconcentré d’adaptation de l’offre de soins”.
“Nous assumerons toutes les urgences”, a-t-il affirmé, à l’occasion des dix ans du SAMU et du centre 15 à l’hôpital de la Timone à Marseille. M. Mattei a confirmé qu’un “tableau prévisionnel” des fermetures de lits d’hospitalisation publics et privés durant la période estivale serait mis à la disposition des services d’urgence dans chaque région afin que ceux-ci gagnent du temps.
L’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (Amuhf) avait levé jeudi un mot d’ordre de grève pour lundi après avoir obtenu des assurances sur la gestion des urgences d’été.
M. Mattei a également fait part de son intention de créer “une spécialité d’urgentiste” et de “définir une véritable politique de la prise en charge de la demande urgente” dans “le dialogue et la concertation” avec les professionnels de santé. Il a réaffirmé qu’il entendait “appliquer les 35 heures” tout en veillant “à la sécurité des soins” malgré la pénurie de médecins et d’infirmières. “Notre pays a fait preuve d’imprévision démographique des personnels de santé”, a-t-il dit en rappelant qu’il fallait trois à quatre ans pour former une infirmière et dix à douze ans pour former un médecin.
M. Mattei a indiqué qu’il comptait recourir durant ce délai à “des vacataires du secteur libéral” ainsi qu’au “compte épargne temps et aux heures supplémentaires”. “Nous aurons les moyens nécessaires”, a-t-il assuré.
Partager ce contenu