Les urgences voient rouge : tour de France des mouvements sociaux

Partager ce contenu

Illustration revue de presse

 

 

 

 

 

 

 

Urgences Situations explosives – Tour de France des mouvements sociaux

Jean-Bernard Gervais, journaliste indépendant, expert en santé, dresse pour nous un état des lieux des urgences françaises dans un article publié sur Medscape.

Les urgences vont-elles de nouveau imploser ? Sur l’ensemble du territoire, la fronde gronde. Une trentaine de maires qui menacent de démissionner pour protester contre la fermeture d’un service d’urgence de proximité ici, des grèves à répétition là, un manque de personnel ici encore… Dans toute la France, les urgences sont dans le rouge et ce n’est pas faute d’avoir alerté.

En janvier dernier, l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF) avertissait : « la pénibilité vécue au quotidien par les personnels soignants et les médecins urgentistes est aggravée par la pénurie de lits pour hospitaliser les patients ce qui compromet la qualité et la sécurité des soins ». Le syndicat d’urgentistes exigeait entre autres un moratoire sur la fermeture de lits et le maintien des services d’urgence ainsi que des hôpitaux de proximité. Une suspension qui, pour l’heure, ne semble pas s’appliquer au projet de fermeture des urgences de nuit urgences de Clamecy (Nièvre), dernier exemple en date de la fronde.

«Alors que nous subissons une situation de tension permanente du fait des objectifs productivistes dans un contexte d’austérité budgétaire, il est urgent que le gouvernement prenne en compte nos revendications ».

A en croire la multiplication des mouvements sociaux pour protester contre les situations d’extrêmes tensions au sein des services d’urgence, le ministère de la Santé tarde à apporter des réponses concrètes.

Ce tour de France des services d’urgences français passe par :

Pour lire l’article dans son intégralité, suivez ce lien

A lire sur le même sujet : A Clamecy, un combat pour conserver les urgences


Partager ce contenu