116-117 : un numéro d’appel unique pour les médecins de garde

Partager

MG France, premier syndicat de médecins généralistes, demande la généralisation du 116-117, numéro national gratuit pour joindre un médecin de garde la nuit ou le week-end.

Trouver un médecin un dimanche, faire face à la poussée de fièvre d’un enfant en pleine nuit… Expérimenté depuis avril dans trois régions (Corse, Pays-de-la-Loire et Normandie), un numéro unique, le 116-117, vise notamment à faciliter le recours aux médecins libéraux en dehors des heures d’ouverture de cabinet tout en évitant de s’adresser inutilement aux urgences.

« Il devait être déployé début 2018 » mais se retrouve désormais « mis en attente, voire renvoyé aux calendes grecques », déplore MG France, interpellant « le Président de la République et le gouvernement ». En cause, selon lui, la volonté « de regrouper tous les numéros d’urgence sous un seul numéro, le 112 », exprimée « au cours des dernières semaines » par Emmanuel Macron puis le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb.  Il s’agirait ainsi « de constituer des plate-formes d’appels unifiées pour tous les appels à l’aide de la population, qu’ils concernent l’ordre public, un départ d’incendie, un accident ou un problème de santé », explique le syndicat.

Or le 116-117 répond à « une revendication de la médecine générale » vieille de « près de 10 ans, relayée de façon concertée par tous les syndicats représentatifs de la profession », fait valoir MG France.

Un numéro contesté

Cette mise en attente n’empêche pas « la ministre de la Santé d’exhorter les médecins généralistes à mieux prendre en charge les demandes de soins non programmés pour désengorger les services d’urgences », raille le syndicat, en référence aux propos tenus la semaine dernière par Agnès Buzyn à l’approche des épidémies hivernales. MG France « exige que la loi soit appliquée, et que le 116-117 soit déployé comme prévu ».

En septembre, un rapport du Sénat sur les urgences hospitalières recommandait de « revenir sur la mise en place du numéro 116 117 » en raison « de la confusion » apportée « dans un paysage déjà peu lisible » et d’une « défiance quasi-unanime » des acteurs du secteur.  Le mois suivant, le porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf) Christophe Prudhomme avait jugé ce numéro inefficace.

 

La rédaction d’Allodocteurs.fr France Télévisions avec l’AFP  publié le https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/116-117-un-numero-d-appel-unique-pour-les-medecins-de-garde_2503127.html