Sud-Ouest Santé : 695 emplois à pourvoir d’urgence en Nouvelle-Aquitaine

Partager

Les besoins sont immenses. Avec le vieillissement de la population et les évolutions technologiques, le secteur de la santé voit ses besoins de recrutement exploser. Au point d’être devenu l’un des plus gros pourvoyeurs d’emplois en France.

Il faut dire que le spectre est très large avec près de 200 métiers différents à des niveaux qui vont du bac au Bac + 8 (voire plus pour certaines spécialisations). Ne serait-ce qu’entre 2012 et 2014, l’effectif des professions médicales et pharmaceutiques a progressé de 1,7%, et de 8% pour les auxiliaires de santé selon le ministère de la Santé.

Pénurie en particulier dans les secteurs ruraux

Dans les zones rurales, de plus en plus de métiers, tels que médecins anesthésistes, manipulateurs radio ou infirmières en bloc opératoire manquent cruellement. Plus globalement, avec les départs à la retraite dans les années à venir, de nombreuses professions devraient recruter massivement : infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et sages-femmes, ainsi que pharmaciens.

En parallèle, de nouveaux emplois dans le secteur de la santé sont apparus, comme les auxiliaires de vie sociale ou les assistants de soins en gérontologie. En réalité, en France, tous les métiers liés à la prise en charge des patients recrutent en continu : manipulateur radio, kiné ou assistant de service social. « Avec l’augmentation de l’espérance de vie et les progrès de la médecine, il est possible de vivre à la fois plus longtemps et en meilleure santé. Or, au regard du poids démographique des seniors dans notre pays, ce double progrès se traduit par une médicalisation accrue de notre société », explique Christophe Bougeard, directeur général d’Appel Médical.

Voici les besoins en Nouvelle-Aquitaine

Appel Médical,cette filiale du groupe Randstad spécialisée dans le secteur de la santé, prévoit de recruter 5 800 professionnels de santé en France d’ici la fin de l’année, dont un tiers en CDI, pour le compte de ses clients (des établissements de santé publics, privés ou associatifs).
Les recrutements portent sur cinq qualifications en tension : médecin, aide-soignant, infirmier, masseur-kinésithérapeute et auxiliaire de puéricultrice. Certains métiers, à l’image de celui d’aide-soignant souffre d’un problème d’attrait. Il est réputé difficile et les salaires ne sont guère élevés.

Concernant la région Nouvelle Aquitaine, 695 recrutements sont prévus, dont 227 CDI et 468 CDD.
Dans le détail, 178 postes sont à pourvoir en Gironde, 52 en Pyrénées-Atlantiques, 92 en Dordogne, 45 en Lot-et-Garonne, 38 dans les Landes, ou encore 45 en Charente.
A noter, que parmi eux, seront en CDI : 79 médecins, 54 aide-soignant, 48 infirmiers, 30 kinésithérapeutes et 16 auxiliaires puériculteurs.

Pour rappel, Appel Médical est le numéro 1 du recrutement et du travail temporaire médical, paramédical et pharmaceutique en France depuis bientôt 50 ans. Il intervient dans les secteurs hospitaliers, 3ème âge, handicap, petite enfance, métiers du médicament, santé au travail, hospitalisation et soins à domicile.
Appel Médical délègue plus de 30 000 collaborateurs intérimaires par jour auprès de 8 600 clients à travers son réseau de 105 agences en France. En 2016, cette filiale a recruté en CDI/CDD plus de 4 200 professionnel-les de santé.

Publié le 04/12/2017 à 10h18 par Nicolas César.