L’Essor – Santé : urgence de la proximité

Partager

Une table ronde a été organisée à Roanne par le collectif santé de Roannais agglomération sur le thème de la démographie médicale. Une urgence est apparue : créer la proximité.

Mardi 21 novembre, au siège de Roannais agglomération sept acteurs de la santé ont apporté réflexions et témoignages sur l’offre médicale, et des solutions pour pallier le désert médical et réduire l’éloignement des soins médicaux des plus pauvres.

Raphaël Delorme, médiateur santé à Roannais Agglomération, a expliqué son travail auprès du public défavorisé des quartiers prioritaires de Roanne : Bourgogne, Le Mayollet et Le Parc. Il fait du porte à porte pour faciliter l’accès à la santé. Il s’insère dans la vie du quartier, croise ses renseignements avec les acteurs sociaux. En apportant des informations la plupart du temps ignorées, il aide dans la recherche d’un médecin, pour une prise de rendez-vous, pour établir un circuit et choisir un mode de transport quand il s’agit d’aller à une consultation. « La restriction des offres de santé, observe-t-il, accroît la nécessité de la recherche d’informations. Les habitants des quartiers prioritaires de la ville sont isolés, n’ont pas la maîtrise du langage technique, administratif ni du numérique. »

Il se trouve face à des cas urgents : dans la même semaine, trois personnes ne parvenaient pas à trouver un médecin généraliste. Emmanuelle Barlerin, infirmière et coordinatrice de la maison de santé de Saint-Just-en-Chevalet, a expliqué, quant à elle, comment sa commune a résolu le problème de la désertification médicale. Voyant venir la retraite de plusieurs praticiens, une maison de santé a été créée en 2016 et en même temps un pôle santé couvrant tout le territoire de la communauté de communes.

Aujourd’hui ce sont trois médecins, trois cabinets d’infirmières, deux pédicures, une sage-femme, un pédopsychiatre, une médecine du travail et parallèlement en libéraux trois autres médecins généralistes, des infirmières, des kinés. Le tout pour une communauté de communes de 15 000 habitants. L’anticipation a été réussie et il n’y a pas eu de désert médical.

Louis Pralus https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=newssearch&cd=5&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwisgoa2g_XXAhVR_aQKHRy5DkUQqQIIMigAMAQ&url=http%3A%2F%2Flessor42.fr%2Fsante-urgence-de-la-proximite-20282.html&usg=AOvVaw2jcxGeGWgmIyGlvBO2isN5