L’AMUF alerte sur la crise sanitaire qui sévit en Guyane

La Guyane française connaît actuellement une crise sans précédent. Une pénurie de médecins ajoutée au manque de plateau technique et une aggravation de l’accès aux soins de la population. 

Les équipes sur ce territoire sont profondément épuisées. Elles peuvent encore assurer les heures supplémentaires mais​ l’épuisement se fait de plus en plus. Ces soignants dévoués vivent une situation encore jamais vue en Guyane. Les urgentistes demandent donc l’application du décret de décembre 2014 sur le temps de travail sur l’ensemble des centres hospitaliers guyanais pour attirer la nouvelle génération de médecins et résorber cette pénurie croissante de personnels.

À cette situation de pénurie médicale s’ajoutent des problèmes financiers. Les réponses apportées par les gestionnaires se résument à un fonctionnement au strict minimum dans l’espoir de faire des économies pourtant incompatibles avec le service public et qui amplifie la pénurie de soignants.

L’AMUF, et son délégué de Guyane, le Docteur DONUTIL, demandent à être reçus par le directeur de l’Agence Régionale de Santé et le préfet de Région dans les plus brefs délais. Cette rencontre a pour but de collaborer et trouver ensemble comment faire face à cette crise sanitaire.

Le CA de l’AMUF Dr Gerd DONUTIL, délégué AMUF de Guyane

Communiqué de presse AMUF en date du 11 octobre 2017

Pour aller plus loin, téléchargez l’annexe au communiqué de presse